Type de recherche : élaborée limitée
Bannière du site Overlord44
Préparation Le lancement Le Jour J Bataille de Normandie Témoignages Biographies Documents Musées Le site
Après des mois de travail et d’attente, Overlord est lancé début juin dans le mauvais temps. Le lancement manque de mal tourner et d’éventer le secret de l’opération. Pourtant, le coup d’envoi est enfin donné le 5 juin. C’est une opération combinée d’une ampleur jamais vue et d’une grande complexité qui commence du départ des premiers convois des ports anglais au débarquement des soldats sur les plages.

Creative Commons License
Cette creation
est mise a disposition
sous un contrat Creative Commons.

NEWS

[Voir toutes les news]
Cliquez sur le titre de la news pour la voir apparaître

Report

News postée par Louis le 18/12/2009.
Overlord44, version 5.3.7
La mise à jour générale est reportée au mois de janvier tant elle est importante. Nous y travaillons activement.

Rénovation du site à venir

News postée par Louis le 01/10/2009.
Overlord44, version 5.3.6
Une rénovation complète du site aura lieu au mois de décembre prochain : articles, images, structure, design seront remaniés à cette occasion.

Bibliographie mise à jour

News postée par Louis le 30/09/2009.
Overlord44, version 5.3.5
La bibliographie et les sources des cartes ont été mises à jour, dans la page "Sources", menu "Documents".

Elles seront à nouveau mises à jour après la rénovation du site.

100 000 visiteurs

News postée par Louis le 25/09/2009.
Overlord44, version 5.3.4
Overlord44 a reçu plus de 100 000 visiteurs depuis sa création !
Merci à tous de vos visites !
N'hésitez pas à nous écrire et nous faire part de vos remarques dans le livre d'or ou en nous écrivant directement.

Réécriture des Témoignages

News postée par Louis le 24/09/2009.
Overlord44, version 5.3.3
Les témoignages ont tous fait l'objet d'une mise à jour : ils ont été entièrement réécrits pour corriger les nombreuses coquilles qui s'y étaient glissés.
La traduction d'un article du New York Times sur un témoignage a pris sa place parmi les "Petits Témoignages".
Bonne lecture.

Traduction d'un article

News postée par Louis le 23/09/2009.
Overlord44, version 5.2.1
La traduction d'un article paru dans le New-York Times est disponible dans "Les Témoignages", partie "Petits témoignages" ; il porte sur la première cérémonie juive en Allemagne depuis l'avènement d'Hitler, à Aachen. Le chanteur religieux de la cérémonie a été récemment identifié et retrouvé : il a débarqué avec la 1ère division d'infanterie américaine le 6 juin en Normandie et témoigne aujourd'hui

-- Le lancement d'Overlord --


Les premiers signes

Ramsay a réussi à rassembler une armada plus puissante que ce qu’il avait demandé. Il obtient pour l’opération Neptune, 7 cuirassés, 2 monitors, 27 croiseurs, 164 destroyers, 113 frégates et corvettes, 80 patrouilleurs, 380 embarcations légères à moteur. Il dispose également de plus de 6000 chalands de débarquement. La couverture aérienne du convoi est assurée par 17 escadrilles, soit 3100 chasseurs. L’opération Neptune, clé du succès du débarquement, est donc prête à être lancée.
Dès mai 1944, les 170 000 soldats qui doivent participer à l’opération sont consignés dans leur caserne, leur courrier est censuré, les permissions suspendues. Entre le 29 et le 31 mai, ils quittent leurs camps pour ceux des ports d’embarquement. Cela provoque un large mouvement d’organisation des troupes par échelon (troupes d’assaut, de premier renfort, de second renfort, etc.) : un million d’hommes équipés de 200 000 véhicules convergent vers une vingtaine de lieux d’embarquement. C’est seulement avant l’embarquement, que les soldats prennent connaissance de leur destination, leur port d’embarquement et leur itinéraire. On voit mal comment le secret de l’opération peut être gardé plus longtemps par des dizaines de milliers de soldats. Pour la seule nuit où ils sont contraints de se taire, celle du 4 au 5 juin, on fait passer à tous les soldats concernés des tracts incitant à la prudence, dont voici le contenu :

« A faire et à ne pas faire. Souvenez-vous que l’ennemi a besoin d’informations et qu’il est prêt à tout pour les obtenir. Souvenez-vous que les renseignements s’obtiennent en mettant bout à bout des petits morceaux d’information, comme dans un puzzle. Souvenez-vous qu’une indiscrétion de votre part pourra vous coûter la vie à vous, et à des milliers de vos camarades et compromettre le succès de toute l’opération militaire. Ne dévoilez ni le nom de votre port d’embarquement, ni celui de votre bateau’ ni la date et l’heure de votre départ, ni votre itinéraire’ Ne donnez de renseignements à personne, pas même à votre famille ou à vos amis. Comment pouvez-vous croire qu’ils garderont le secret que vous-même n’avez pas su garder ’ Ne vous laissez pas provoquer stupidement par un ami pour lui montrer que vous en savez plus long que lui. Il n’est peut-être pas aussi stupide qu’il en a l’air. Ne buvez pas d’alcool si vous ne pouvez pas tenir votre langue quand vous êtes saoul. N’essayez pas d’envoyer de message ni de codes. L’ennemi est plus apte à déchiffrer les messages que la petite amie que vous laissez derrière vous. ENFIN, ne croyez pas que parce que vous avez entendu quelqu’un dévoiler des secrets que vous pouvez en faire autant. Deux noires ne font pas une blanche. »


Cet article a été affiché 4538 fois depuis le 12/09/2006
Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 03/07/2006.



Briefing du général Montgomery
Le général britannique Montgomery donne un briefing à ses hommes. L'opération Overlord est en passe de commencer...
Source : Photo R.Capa

La machine s’ébranle

Eisenhower décide que le débarquement aura lieu le 5 juin au matin, malgré une météo défavorable depuis le 2. La machine d’invasion est gonflée à bloc et tout report risque de peser lourdement sur le moral des forces d’invasion. Avant l’attaque, le général Eisenhower fait un discours aux soldats d’Overlord :
« Soldats, Marins et Aviateurs des forces expéditionnaires alliées !
Vous êtes sur le point de vous embarquer pour la grande croisade vers laquelle ont tendu tous nos efforts pendant de longs mois. Les yeux du monde sont fixés sur vous. Les espoirs, les prières de tous les peuples épris de liberté vous accompagnent. Avec nos valeureux alliés et nos frères d’arme des autres fronts, vous détruirez la machine de guerre allemande, vous anéantirez le joug de la tyrannie que les nazis exercent sur les peuples de l’Europe et vous apporterez la sécurité dans un monde libre.
Votre tâche ne sera pas facile. Votre ennemi est bien entraîné, bien équipé et dur au combat. Il luttera sauvagement.
Mais nous sommes en 1944. beaucoup de choses ont changé depuis le triomphe nazi des années de 1940-1941. Les Nations-Unies ont infligé de grandes défaites aux Allemands dans des combats d’homme à homme. Notre offensive aérienne a sérieusement diminué leur capacité à faire la guerre sur terre et dans les airs. Notre effort de guerre nous a donné une supériorité écrasante en armes et en munitions et a mis à notre disposition d’importantes réserves d’hommes bien entraînés. La fortune de la bataille a tourné ! Les hommes libres du monde marchent ensemble vers la victoire !
J’ai totalement confiance en votre courage, votre dévouement et votre compétence dans la bataille. Nous n’accepterons que la Victoire totale !
Bonne chance ! Implorons la bénédiction du Tout-Puissant sur cette grande et noble entreprise. »
Les troupiers sont comptés et embarqués dans les plus gros navires de transport selon un ordre soigneusement fixé. A l’intérieur, les hommes reçoivent un repas chaud, du thé, des pilules contre le mal de mer et des sacs de papier brun au cas ou les pilules seraient insuffisantes...
La force U (Utah), partant des ports les plus à l’est de l’Angleterre ’ Torquay et Dartmouth, est lancée la première le 3 juin, vers 18h. Quelques heures plus tard, c’est le tour de la force O (Omaha). Elles se dirigent vers la zone Z, à 20 miles au sud de Portsmouth, où elles doivent rejoindre les autres forces. De cette zone, rebaptisée « Piccadilly Circus » en raison de la concentration de navires, les forces doivent emprunter dix chenaux dragués, larges de 350m, qui les conduisent vers les plages. Deux forces de soutien direct, L et B, doivent emprunter le même chemin quelques heures plus tard. Le temps s’aggrave dans la soirée du 3 juin : des vents de Nord-Ouest forcissent jusqu’à 6 sur l’échelle de Beaufort. Le temps est trop mauvais, les convois avancent à peine sur une mer démontée. Eisenhower, craignant l’échec de l’opération, rappelle les convois déjà lancés. La force O fait demi-tour avec peine, mais la force U ne semble pas tenir compte des signaux lumineux qui lui intiment de faire de même. Elle continue sa progression vers les côtes normandes. Ramsay envoie donc un hydravion pour prévenir le convoi de faire demi-tour avant qu’elle ne soit détectée par les Allemands. La force U rebrousse chemin à grand peine jusqu’à ses ports d’embarquement.
Après avoir consulté les météorologues tôt le matin du 4 juin, il remet le jour-J au lendemain, le mardi 6 juin. Il compte en fait sur une accalmie de 36 heures pour risquer le tout pour le tout. Les troupes d’Overlord ne peuvent plus attendre. Ceux qui souffrent le plus de ce retard furent les équipages des sous-marins de poche X20 et X23 (six hommes en tout) arrivés dans la nuit du 4 juin, après une traversée difficile, devant les secteurs britanniques : ils doivent les baliser en lançant aux forces G (Gold) et S (Sword) des signaux lumineux. Pour eux l’attente dure 27 heures éprouvantes devant les fortifications côtières. Les troupes sont relancées le 5 juin au soir. A l’intérieur des péniches, les hommes ont le mal de mer. Les petits chalands avancent difficilement, le ciel est couvert d’avions et la plus grande armada jamais vu s’élance sur la Manche.


Cet article a été affiché 4544 fois depuis le 12/09/2006
Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 03/07/2006.



L'embarquement des hommes
Embarquement des soldats américains de la force U au port de Weymouth
Source : Photo R.Capa


Les officiers américains préparent l'offensive
Officiers américains étudiant une dernière fois la plage de Colleville-St Laurent (Omaha)
Source : Photo R.Capa

L’attaque aérienne : bombardements et diversions

Sur les ailes des avions, les bandes noires et blanches d’Overlord ont été peintes afin de distinguer les appareils participant à l’opération. L’offensive aérienne du jour-J commence après minuit, le 6 juin : 1136 bombardiers du Bomber Command lâchent 6000 tonnes de bombes sur dix batteries entre Cherbourg et le Havre. 5050 chasseurs participent à l’opération ainsi que 3466 bombardiers lourds et 1650 légers ou moyens. Suite aux bombardements de la nuit du 5 au 6, 74 des 92 radars de Normandie sont détruits : les Allemands sont incapables de détecter le flotte d’invasion. Néanmoins, pour tromper les Allemands, les Alliés lancent plusieurs attaques de diversion dans le cadre de Fortitude. Une première armada fantôme composée de 18 navires légers fait cap sur Antifer (au nord du Havre), accompagnée de 140 bombardiers larguant des nuées de «Windows », serpentins d’aluminium destinés à donner l’illusion aux radars allemands restants de l’avancée d’une armada. Près du Pas-de-Calais, une seconde armada fantôme de 16 navires fait de même. Pour ajouter à la confusion, 24 avions brouilleurs émettent au-dessus de la Manche.
Pendant ce temps, les cinq convois continuent leur progression, précédés par 250 dragueurs de mines qui ouvrent les chenaux menant aux plages de débarquement. Aucun avion allemand ne survole l’armada. Pour la cacher d’éventuelles reconnaissances allemandes, de puissants fumigènes sont ouverts sur les navires, créant un véritable brouillard artificiel. Ces précautions se révèlent inutiles : la Luftwaffe ne fait aucune apparition au cours de la traversée.


Cet article a été affiché 4491 fois depuis le 12/09/2006
Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 03/07/2006.

Changer le design

Êtes-vous satisfait par Overlord44 v.5 ?


Sondage mis en ligne le 29/09/2006

Totalement satisfait ! Bravo pour le travail accompli.
Satisfait (sauf quelques détails)
Moyennement satisfait. Il reste du travail.
Pas satisfait (veuillez nous envoyer un mail...)

Statistiques générales

Il y a eu aujourd'hui 16 visiteurs, 16 visites et 22 pages vues.

Il y a eu 313956 visiteurs, 330252 visites et 850227 pages vues depuis le 31/12/2006.

Vos statistiques

Vous avez effectué 1 visite aujourd'hui sur le site.
Lors de la visite actuelle, vous avez vu 7 pages.

Cette page

La page a été générée en 0.15090894699097 seconde.

Partenaires

Webring Histoire de France

logo de l'Histoire en ligne

logo SecondeGuerre.com

logo CSS
logo XHTML
logo PHP
logo 'Get Firefox'
Overlord44 | Webmasters : Christophe PINCEMAILLE & Louis COURCOL | Site & design : Christophe Pincemaille | v-5.3.7 - 2003-2017 | Ce site et son contenu sont soumis aux droits d'auteurs et aux libertés individuelles.